Mes premiers mots outils en Mémory

L’apprentissage des mots variables pose problème à beaucoup d’élèves ; Et on les rencontre dès les débuts de la lecture. Pour rendre cet apprentissage ludique, j’ai voulu les enseigner à mon fils sous la forme du jeu et j’ai opté pour le jeu du Mémory.

 

Ce sont les premiers mots outils. Ce jeu aborde 24 mots invariables (soit 48 cartes). Il s’adresse à des enfants de CP-CE1 mais peut être repris en CE2 pour les révisions.

 

 

Mode d’emploi

 

 

Les étiquettes sont à imprimer, à découper et à plastifier.

Ensuite, c’est un jeu du Mémory classique ! Toutes les cartes sont retournées (faces cachées) sur la table. Je vous conseille vivement de les placer en forme de quadrillage pour faciliter la mémorisation de la position des cartes.

 

Chacun leur tour, les joueurs retournent 2 cartes. Si elles sont identiques, il les remporte et a le droit de rejouer. Si elles sont différentes, il les repose à la même place, faces cachées. La partie se termine lorsque toutes les cartes ont été remportées. Le vainqueur est celui qui a le plus de cartes.

 

Je vous conseille de commencer seulement avec quelques paires puis d’ajouter des cartes au fur et à mesure. Lorsque votre enfant aura mémorisé ses premiers mots invariables, vous pourrez en ajouter d’autres.

 

Je demande à mon fils de lire le mot inscrit sur la carte à chaque fois qu’il en retourne une. Puis lorsqu’il a trouvé une paire, il épelle le mot.

 

Pour celles qui impriment sur du papier peu épais, les cartes peuvent être transparentes une fois retournées. Pour remédier à ce problème, j’ai préparé une planche avec le logo que vous pouvez coller au verso de la carte.

 

 

Voici un extrait de “Les Mots” (1964) de Jean-Paul Sartre qui devrait vous faire sourire :

Après la première dictée, mon grand-père fut convoqué en hâte par l’administration ; il revint enragé, tira de sa serviette un méchant papier couvert de gribouillis, de taches et le jeta sur la table : c’était la copie que j’avais remise. On avait attiré son attention sur l’orthographe – « le lapen çovache ême le ten », – et tenté de lui faire comprendre que ma place était en dixième préparatoire.

 

Pour la suite, c’est par ici !

On continue avec le Dobble :

or use any social: